ROYAUME DU MAROC
MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR

Wilaya de la Région de Rabat - Salé - Kénitra

Actualités

Maroc PME : un programme d’accompagnement plus intégré ciblant 50 PM

L’agence chargée de la promotion de la petite et moyenne entreprise prépare un nouveau programme de soutien ayant pour objectif d’identifier et d’accélérer le développement de 50 petites et moyennes entreprises (PME) à fort potentiel de croissance à fin 2020.

Ce programme proposera aux entreprises bénéficiaires trois plateformes mutualisées d’accompagnement. La première vise donc à faciliter leur accès au capital et aux investisseurs à travers entre autres un dispositif d’aides remboursables impliquant les banques. Ces aides remboursables porteront sur 10% du programme d’investissement matériel et immatériel TTC avec un plafond de 5 millions de DH. De plus, les 50 PME concernées auront droit à des tarifs bancaires préférentiels et renégociés dans le cadre d’un partenariat à sceller avec des institutions financières de la place. De même, Maroc PME leur proposera des partenaires et investisseurs financiers actifs dans les marchés des capitaux. 
 

Lancement officiel de la réforme des Centres Régionaux d’investissement

Après  l’adoption  du projet de loi n°47.18   portant réforme des Centres régionaux d’investissement (CRI) et création des commissions régionales unifiées d’investissement  par  le Conseil de gouvernement,  le projet est   maintenant entré en vigueur après sa publication  au Bulletin officiel   n° 6754 du 21 février 2019.

Sous les dispositions de  la présente loi, les Centres Régionaux d’Investissement sont  érigés en établissements publics dotés de la personnalité morale et de l’autonomie  financière, soumis à la tutelle  et au contrôle  financier de l’état.  

Le Maroc figure parmi les cinq marchés émergents les plus prometteurs de 2019

Le Maroc figure parmi les marchés émergents les plus prometteurs en 2019 selon une étude du cabinet Atradius, filiale du groupe espagnol Catalana Occidente et spécialiste en assurance. Aux côtés du Pérou, du Vietnam, de l’Indonésie et de la Bulgarie, le royaume présenterait plusieurs perspectives économiques en nette amélioration, dans une région où la croissance est pourtant en demi-teinte.

Avec une croissance du PIB qui devrait s’accélérer à 3,3% en 2019, contre 2,8% en 2018, le Maroc se positionne comme une “plaque tournante internationale du commerce et de l’investissement” selon l’étude, et cela en particulier grâce à la croissance du secteur manufacturier suite à l’augmentation des dépenses d’investissement du gouvernement. Les perspectives économiques du Maroc vont également bon train grâce à une reprise cyclique de la production agricole.

 

Neuf fournisseurs ont rejoint l’écosystème Boeing Maroc

En seulement deux ans, Boeing a contacté plus de 250 fournisseurs. Neuf d'entre eux ont déjà rejoint l’écosystème du constructeur américain. Fournisseurs directs ou indirects, ils forment le noyau dur de l’écosystème Boeing dans le royaume.

Il faut souligner qu’en plus des neufs fournisseurs déjà sécurisés par l’Américain, d’autres sociétés devraient se greffer au biotope du spécialiste aéronautique et aérospatial dont le siège social est situé à Chicago (Illinois) afin de générer de nouvelles sources de recettes annuelles à l’exportation et créer de nouveaux emplois qualifiés au Maroc.

Installation du nouveau Wali de la région de Rabat-Salé-Kénitra, gouverneur de la préfecture de Rabat, Mohamed Yacoubi,

Le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit et le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur, Noureddine Boutayeb, ont présidé, mardi à Rabat, la cérémonie d’installation de M. Mohamed Yacoubi que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a nommé Wali de la région Rabat-Salé-Kénitra, gouverneur de la préfecture de Rabat.

Dans une allocution à cette occasion, M. Laftit a fait savoir qu’en application des Hautes orientations royales et dans le cadre de la nouvelle charte nationale de la décentralisation administrative, il a été procédé au renforcement du rôle constitutionnel du Wali en lui attribuant la mission de prendre toutes les mesures adéquates et nécessaires à l’accompagnement des services déconcentrés de l’Etat et des collectivités territoriales dans la réalisation de leurs projets et programmes de développement.