Habiter Rabat et sa région dans le futur revient à saisir, maintenant, les opportunités diverses qui se présentent d’ores et déjà, à travers les grands projets structurants initiés dans la région.

Il s’agit en l’occurrence :

  • des 1.700 unités résidentielles qui sont proposées par le programme Bab Al Bahr, dans le cadre du projet d’Aménagement de la Vallée du Bouregreg, et dont la commercialisation a débuté le 12 Février 2010.
  • les 460 hectares dédiés à l’habitat dans la nouvelle ville de Tamesna, à Sidi Yahia de Zaers, et qui offrira tous types de logements afin d’abriter une population de 250.000 âmes.
    Seront ainsi réalisés 48 000 logements sociaux, de moyen et de haut standing et 1 400 villas économiques. Plus de 120 équipements collectifs y seront réalisés ainsi que des équipements de grande envergure tels que : une université, un hôpital, un complexe sportif, une zone industrielle et d’activités, un parc central et une zone de loisirs.
    L’architecture de Tamesna allie modernité et tradition et son aménagement est équilibré et privilégie la mixité sociale, gage de l’équilibre social de la ville et de la diversité des activités qu’elle abritera.
    La construction de Tamesna se caractérise par une démarche novatrice qui fait appel à un partenariat entre la société d’aménagement Al Omrane, qui réalise 20% des logements, et les partenaires immobiliers privés, qui en réaliseront 80%.

    A fin Mars 2010, près de 5.000 logements ont été livrés et 1.600 familles y habitent déjà.

    Pour ce qui est des équipements, il est à noter que :

    • deux écoles fonctionnent actuellement, auxquelles s'ajouteront deux autres qui seront opérationnelles à partir de la rentrée 2010-2011 ;
    • un centre de santé est opérationnel ainsi qu'un poste de gendarmerie, avec des brigades qui assurent la sécurité de la ville ;
    • Il existe également un centre de services abritant trois agences bancaires, en plus de bureaux de l'ONEP et de l'ONE qui assurent les branchements des habitats des premières populations installées à Tamesna.
    • Pour le transport urbain, et suite à l’accord conclu avec la société concessionnaire du transport urbain dans la wilaya, 2 lignes sont actuellement opérationnelles.
  • des nombreuses unités résidentielles projetées dans le cadre du projet Aménagement de la corniche de Rabat, consistant en l’aménagement de la zone littorale sud de la capitale, à travers la réalisation d’une nouvelle centralité dans le tissu urbain et la mise en valeur de la façade maritime.

  • des 10.000 unités de logements, sous forme de villas jumelées, de riads et d’appartements, projetées dans le cadre du projet Plage des Nations Beach Resort.
  • les 37.000 logements programmés dans le cadre du nouveau pôle urbain « Firdaous » récemment autorisé à Ain Aouda.
    Sur une superficie de 620 hectares, ce projet propose la réalisation d’un véritable pôle urbain, comportant une zone résidentielle sur une superficie de 372 hectares, une zone d’activité économique et de services sur 28 hectares, ainsi qu’un parc de sports et de loisirs sur 50 hectares, un hôtel, un centre culturel et divers autres équipements.
    La réalisation du projet se fera en 7 tranches successives, étalées sur 5 années, chacune comportant aussi bien de l’habitat collectif en R+3, R+4 ou R+5 que des villas.

    des 3.588 appartements qui seront réalisés par le Groupe Achghal Investment à Ain Aouda.

  • Cet ensemble résidentiel en R+3 s’articule autour de 5 quartiers spécifiques, proposant des choix architecturaux diversifiés et divers commerces et équipements publics :

    • le quartier Jacaranda comportera 372 logements d’une superficie moyenne de 94 m² ;
    • le quartier Jasmin proposera 520 logements, d’une superficie moyenne de 87 m² ;
    • le quartier Mimosas comportera 840 appartements, dont la superficie moyenne set de 113 m² ;
    • le quartier Santolinas proposera 800 appartements d’une superficie moyenne de 110m² ;
    • le quartier Bougainvillée comportera 1.056 petits appartements d’une superficie de 75m².
  • des unités résidentielles qui seront mises sur le marché dans le cadre du projet Riad Al Andalous à Rabat.
    Constituant une continuité urbaine avec le quartier Hay Riad, le projet Riad Al Andalous, établi sur une superficie de 54 hectares, se veut un nouveau pôle d’animation qui devra rayonner sur toute la zone et ce, grâce à la programmation d’une esplanade centrale de 2,5 hectares, aménagée en une succession de jardins à thèmes, d’espaces de détente et de jeux pour petits et grands (bowling, patinoire, centre de sport).

    Coté résidentiel, le programme des constructions propose :

    • 1.090 appartements groupés en immeubles R+5 ;
    • 4.058 appartements en immeubles R+7, R+8, R+10 et R+12 ;
    • 43 villas isolées d’une superficie variant entre 450 et 970 m² ;
  • Ce projet, destiné à favoriser la mixité sociale et surtout préserver l’équilibre de la région entre milieu urbain et milieu naturel, peut accueillir 200.000 habitants. En outre, le site dispose d’un environnement construit abritant aussi bien l’habitat collectif que le résidentiel, permettant le développement d’une multitude d’activités socio-économiques.
 
Réalisé par : Marit