Premier secteur créateur de richesses et de valeur de la région RSZZ, la filière chimie parachimie compte 234 entreprises, représentant ainsi 40% de l’ensemble des établissements industriels de la région, qui réalisent un chiffre d’affaires de plus de 6.707 MDH, soit près de la moitié du chiffre d’affaires global de l’industrie de la région.

Employant près de 7.500 personnes, l’industrie chimique et para chimique englobe divers sous secteurs, tels que :

  • les produits pharmaceutiques,
  • la fabrication de béton et briqueterie,
  • l’édition, imprimerie et reproduction,
  • l’industrie du caoutchouc et des plastiques,
  • l’industrie chimique,
  • la fabrication de meubles,
  • l’industrie du papier et carton,
  • le travail du marbre et de la pierre en général, etc…

Parmi les entreprises les plus représentatives et les plus dynamiques de la région, citons :

 

  • PHARMACEUTICAL INSTITUE et GLAXOSMITHKLINE MAROC, unités spécialisées dans la fabrication de produits à usage humain à Ain Aouda ;
  • CELLULOSE DU MAROC, spécialisée dans la fabrication de pâte à papier à Rabat ;
  • SALAM GAZ, pour le raffinage de pétrole ;
  • 6PO, PLASTIC SKHIRAT, ADEAU PLAST, spécialisées dans la fabrication de tubes, plaques et profilés en plastique ;
  • BIOLANDES MAROC, spécialisées dans la production d’huiles essentielles à Khémisset ;
  • ASMENT TEMARA, pour la fabrication de ciment ;
  • BIOPHARMA, BCI, MADSO, unités spécialisées dans la fabrication de produits pharmaceutiques et vétérinaires ;

 

(pour plus de détails, aller sur le site du Ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies : mcinet.gov.ma)

Pour sa part, et malgré les difficultés rencontrées ces dernières années qui ont entraîné la fermeture de nombres d’unités,  le secteur textile cuir reste le premier pourvoyeur d’emplois dans la région, avec 23.900 personnes en 2008, (soit 63% des effectifs employés dans l’industrie) dont 88% de femmes ; les 90 unités textiles de la région réalisent un chiffre d’affaires consolidé de 3.216 MDH et une valeur ajoutée de 1.297 MDH, représentant respectivement  21% et 31 % de tout le secteur industriel de la région.

Secteur stratégique pour l’économie de la région, la filière textile habillement constitue une véritable plate-forme industrielle et de services pour les donneurs d’ordre internationaux et présente ainsi de nombreux atouts :

 

  • Proximité géographique, réactivité et juste à temps ;
  • Professionnalisme et savoir-faire (fast fashion) ;
  • Connaissance des normes et exigences des marchés européens ;
  • Sensibilité mode et mise en valeur de la création ;
  • Fort engagement dans le respect des normes sociales et environnementales

 

Mettant à profit les nouvelles opportunités commerciales qui s’offrent à elle, à travers les divers accords (accord d'association avec l'Union Européenne, accord de libre-échange avec les Etats-Unis, accord de libre-échange avec la Turquie et accord Quadra de libre-échange  entre l'Egypte, la Jordanie, le Maroc et la Tunisie),  la filière textile habillement est la plus dynamique à l’export de la région RSZZ.

C’est ainsi que les exportations de produits textiles, qui se sont élevées à 2,5 milliards de dirhams en 2008, représentent 68% des exportations industrielles totales de la région.

Résistant à la concurrence des pays asiatiques où les salaires sont moins élevés, la filière continue à attirer les grands groupes textiles étrangers, attirés par les exonérations d’impôts, mais également les investisseurs locaux.

Parmi ces grands groupes,  on peut citer les suivants :

 

  • FRUIT OF THE LOOM qui a réalisé l’un des plus importants complexes intégrés de filature, tissage et teinture pour la production de tee-shirts, joggings et sweat-shirts dans la Préfecture de Skhirat - Témara,  et qui emploie actuellement plus de 1.800 personnes ;
  • CINDICO à Salé (1.300 personnes) , AGZ à Skhirat (500 personnes), ATLANTIC CONFECTION à Rabat (600 personnes), AMP MOROCCO à Salé (780 personnes), unités spécialisées dans la production de vêtements de dessus (blouses, chemisiers, pantalons et robes) ;
  • JGR à Khémisset, qui emploie près de 500 personnes pour la fabrication de costumes pour hommes ;
  • ATELIERS DE LINGERIE à Rabat (850 personnes), IMALINGE (936 personnes) ou encore MORNATEX (2.400 personnes) à Salé,  spécialisées dans la lingerie féminine et vêtements de dessous.

 

(pour plus de détails, aller sur le site : mcinet.gov.ma)

 

 
Réalisé par : Marit