Présentation du Secteur Agricole de La Région de Rabat

–Salé- Zemmour –Zaër

Le secteur agricole contribue à hauteur de 8.3% du PIB régional (source HCP).

L'Agro-Industrie représente 23% des établissements industriels de la région, 19% du chiffre d'affaires industriel de la région, 26% de la production industrielle, 15% de la valeur ajoutée et 8% de l'emploi industriel régional.

Consulter la monographie agricole de la région

Données générales


Superficie Agricole Utile (SAU) : 442 700 Ha dont 7% irriguée;
Population : 2 366 794 Habitant, 19% rurale;
Effectif du cheptel bovins : 240 000 têtes, Ovins et caprins: 1 million de têtes, équidés : 63 750
Nombre d'exploitations agricoles : 47 000
Nombre de Coopératives : 243
Nombre d'Associations : 159
Nombre d'unités agro industrielles : 131 (source : Délégation Régionale du Ministère du Commerce et de l'Industrie)
• Unités territoriales agricoles (UTA): 5

¤Zone A : Sols sablonneux favorables au maraichage ;

¤Zone B : Sols tirs favorables aux légumineuses et céréales ;

¤Zone C : Zones montagneuses favorables à l’élevage et plantations fruitières;

¤Zone D : Zones semi-arides favorables aux céréales et l’élevage pastorale ;

Zone E : Zone côtière favorable au maraichage, vigne et aviculture;


I.1 RESSOURCES EN EAU

1.2 Petite et moyenne hydraulique
• Superficie : 923 Ha
• Volume mobilisé : 3 Millions de m3


1.3. Irrigation privée (Eaux souterraines)
• Superficie : 21 077 Ha;
• Volume mobilisé : 68 Millions de m3.

I.4 RESSOURCES EN TERRE
• SAU : 442 700 Ha, 9 Ha par exploitation;
• 55% des exploitations ont moins de 5Ha (13% SAU) et 7% des exploitations ayant une superficie comprise entre 5 et 20 Ha;
• Terrains collectifs : 3% de la SAU
• Habous : 0,3% de la SAU
• Melk : 93%

I.4. OCCUPATION DE L'ESPACE AGRICOLE ET PERFORMANCES DES FILIERES DE PRODUCTION
I.4.1. Production végétale

Les réalisations moyennes en matière de chiffre d'affaires, de valeur ajoutée et d'emploi des différentes filières de production végétale dans la région de Rabat Salé Zemmour Zaer montrent que

  • Les céréales qui occupent 65% de la superficie cultivée dans la région, participent avec 50%, 38% et 40% respectivement du chiffre d'affaire, de la valeur ajoutée et de l'emploi crée ;
  • Le maraîchage participe avec 16%, 23% et 20% respectivement du chiffre d'affaire, de la valeur ajoutée et de l'emploi crée des filières de production végétales, alors qu'il n'occupe que 3% de la superficie cultivée;
  • Les légumineuses qui ne représentent que 8% de la superficie cultivée participe avec 9%, 9% et 27% respectivement du chiffre d'affaire, de la valeur ajoutée et de l'emploi crée ;
  • Les céréales , le maraîchage et les plantations fruitères sont les cultures qui degagent le maximum de valeur ajoutée.


I.4.2. Production animale


Les réalisations moyennes en matière de chiffre d'affaires, de valeur ajoutée et d'emploi des différentes filières de production animale dans la région de Rabat Salé Zemmour Zaer montrent que :

  • Les viandes rouges participent respectivement avec 33%, 35% et 44% en chiffre d'affaire, à la valeur ajoutée et à l'emploi crée au niveau des exploitations agricoles ;
  • La production avicole participe respectivement avec 56 % et 51% au chiffre d'affaire et à la valeur ajoutée avec une contribution de 17% à l'emploi crée;
  • La production du lait contribue avec 8% au chiffre d'affaire, 7% à la valeur ajoutée et 34% de l'emploi crée.

 

Déclinaison régionale du Plan Maroc Vert

Le Plan Maroc Vert est une politique de relance de l’agriculture, désormais considérée comme principal moteur de croissance de l’économie nationale pour la décennie à venir, avec :

  • Un objectif économique : développer une agriculture intensive et moderne ;
  • Un objectif social : moderniser la petite agriculture et améliorer les revenus des petits fellahs ;
  • Des outils : agrégation, développement d’infrastructures, formation et assistance technique.

Cette politique est matérialisée par le Plan Agricole Régional pour la région de RSZZ, véritable feuille de route pour le développement agricole de la région, qui a fait l’objet de la signature d’un partenariat entre le gouvernement et la région, le 14 Avril 2009.

D’une manière générale, 5,3 milliards de DH seront injectés dans l’agriculture de la région entre 2009 et 2020, dont 54% iront au développement de la production végétale, 18% à la filière animale et 28% aux actions transverses.

L’Etat prendra en charge 56% de ces investissements, les agriculteurs et agrégateurs supporteront les 44% restants.

Les objectifs globaux escomptés du Plan Agricole Régional portent sur l'augmentation des niveaux de production des différentes filières sus citées, l'amélioration de la qualité et des conditions de commercialisation de la production, l'amélioration des niveaux de valorisation de l'eau d'irrigation, la création de l'emploi et l'amélioration des revenus de la population rurale.
Au total, 97 projets sont programmés comme suit :

  • 64 projets visent l’amélioration de la production de la filière végétale, à travers l’agrégation de la production de blé tendre et d’orge, l’intensification de la production de lentilles, de la vigne, des oléagineux et des olives. Il est également prévu d’étendre la production d’agrumes, de produire du caroube et de l’argan ainsi que des plantes aromatiques et médicinales.
  • 33 projets visent le développement de la filière animale, à travers l’intensification de la production de viandes rouges (essentiellement d’ovins et de bovins) et blanches. Il est prévu également la mise en place de fermes laitières ainsi que l’agrégation de la production du lait. Enfin, le plan mentionne l’intensification de la production de miel grâce à l’installation de 220.000 nouvelles ruches.


La production végétale et animale des deux piliers est accompagnée de projets et actions transverses à hauteur de 1,5 milliard de DH, essentiellement en matière de mobilisation des eaux superficielles pour l’irrigation, mais aussi en matière de conservation des sols, de l’épierrage et amélioration foncière et la création d’une agropole.

Les impacts attendus :

A horizon 2020, les effets attendus sont les suivants :

  • Extension de 11% des terres cultivables ;
  • Augmentation de 147% de la production des céréales ;
  • Intensification de la production des cultures maraîchères de 250% ;
  • Développement de la production de raisins de table sur 2.800 hectares ;
  • Intensification de la production des lentilles sur 6.000 hectares ;
  • Augmentation de 133% de la production laitière ;
  • Accroissement de 90% de la production de viandes rouges ;
  • Multiplication par 2 de la production de miel ;
  • Triplement de la valeur ajoutée du secteur agricole dans son ensemble durant la période, passant de 1.122 millions de dirhams en 2008 à 3.309 millions de dirhams en 2020, soit un accroissement de 195% ;
  • Augmentation du nombre de journées de travail (JT), qui passeront ainsi de 4,8 millions de JT actuellement à 8,9 millions de JT en 2020, soit une croissance de 85% sur la période.
Signalons enfin que, parmi les priorités du Plan Maroc Vert, outre l’augmentation de la productivité de l’ensemble des filières, figure également l’amélioration de la qualité et de la sécurité sanitaire des produits agricoles et agro-alimentaires.
Source : ADA

(dernière mise à jour le 16 juin 2014)

Pour aller plus loin.... :

Plan régional du plan Maroc Vert

Agence pour le Développement Agricole

Ministère de l'Agriculture

Direction Régionale de l'Agriculture

Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires

Ministère de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies

Fédération Nationale de l’Agroalimentaire


 
Réalisé par : Marit