ROYAUME DU MAROC
MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR

Wilaya de la Région de Rabat - Salé - Kénitra

Kénitra :La nouvelle stratégie agricole expliquée aux représentants des agriculteurs

Les travaux de la première assemblée générale de la Chambre d’agriculture de Rabat-Salé-Kénitra se sont illustrés par la présentation de la nouvelle stratégie agricole «Génération Green» 2020-2030, ainsi que des mesures et des programmes d’accompagnement financier du développement agricole et rural. 

Lors de cette réunion, tenue mercredi dernier à Kénitra, Driss Radi, président de la Chambre d’agriculture de Rabat-Salé-Kénitra, a mis en exergue la Haute Sollicitude Royale envers les agriculteurs. Il n’a pas manqué de rappeler les progrès réalisés par le Royaume en matière agricole depuis le lancement du Plan Maroc vert en 2008. Il a, en outre, souligné que la nouvelle stratégie agricole créera les conditions idoines en faveur de l’emploi des jeunes dans le monde rural. 

«En tant que représentants des agriculteurs, nous invitons l’ensemble des intervenants et les départements concernés à s’impliquer davantage et avec force dans ce nouveau chantier», a-t-il souligné. Et d’ajouter : «Cette réunion est l’occasion pour la présentation de deux exposés qui vont nous éclairer sur les mécanismes de mise en place de cette nouvelle stratégie, ainsi que sur les conditions très favorables pour la création et l’accompagnement des entreprises rurales». 

L’intervenant a exprimé, à cette occasion, l’engagement total et la contribution effective des agriculteurs de la région pour la réalisation des objectifs de ce nouveau plan. En guise de conclusion, il a indiqué que la Chambre de l’agriculture de Rabat-Salé-Kénitra procédera à l’organisation de caravanes en vue de sensibiliser les agriculteurs de la région aux multiples avantages de la nouvelle stratégie agricole, ainsi qu’aux différents programmes y afférents. 

Après avoir évoqué l’annulation du Salon international de l’agriculture de Meknès et le report, à une date ultérieure, d’autres Salons des produits du terroir, Mohammed Sadiki, secrétaire général du ministère de l’Agriculture et de la pêche maritime, a indiqué que compte tenu du stress hydrique, son département a décidé, à titre préventif, de mettre à la disposition des éleveurs de la région de grandes quantités d’orge subventionné. Il a, d’autre part, mis l’accent sur l’utilisation rationnelle des ressources hydriques.
Évoquant le Plan Maroc vert, qui arrivera à échéance à la fin de l’année 2020, le secrétaire général a souligné que ce plan a opéré des changements profonds au niveau de la culture du travail chez les agriculteurs et a renforcé l’esprit de responsabilité chez l’ensemble des acteurs concernés. Quant à la nouvelle stratégie agricole, M. Sadiki a déclaré qu’elle vise à mettre l’homme au cœur du processus de développement. «Il s’agit d’une nouvelle génération de programmes visant la consolidation de la classe moyenne au niveau du monde rural et la création d’opportunités d’emploi et de création d’entreprises en faveur des jeunes. 
Tout en rappelant les multiples avantages de la stratégie «Green génération» sur le processus de développent social et économiques, qui met au centre de ses intérêts le capital humain, Fouad M’hamdi, gouverneur de la province de Kénitra, a révélé la création imminente d’une agropole à Kénitra. 

À noter, à cet égard, que le Plan Maroc vert avait prévu la création de 6 agropoles. Ce sont des plateformes conçues conformément aux normes internationales et qui devront proposer une offre agricole moderne, performante et conforme aux besoins du marché. Les agropoles sont venus répondre à ce besoin, en créant des pôles de compétitivité dans différentes régions du Maroc. Cette nouvelle a été favorablement accueillie par les membres de la Chambre de l’agriculture. 

Les travaux de cette session se sont poursuivis par une présentation d’exposés concernant les mécanismes pour la mise en œuvre de la nouvelle stratégie agricole, ainsi que sa déclinaison en plan régional qui prend en compte les spécificités de cette partie du territoire national. 
À noter que cette nouvelle stratégie a suscité un intérêt particulier de la part des membres présents. Cette réunion a également été marquée par des échanges fructueux quant à la mise en œuvre de ce plan sur le terrain. 
Driss Lyakoubi, LE MATIN