ROYAUME DU MAROC
MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR

Wilaya de la Région de Rabat - Salé - Kénitra

Le Maroc en pôle position africaine de la construction automobile

Le Royaume se positionne en leader de la construction automobile à l'échelle africaine. Selon le quotidien américain le Wall Street Journal, le Maroc devrait bientôt produire plus de voitures par an que l’Italie. Le ministre de l'Industrie, Moulay Hafid El Alamy (MHE) insiste par ailleurs sur les premiers succès remarquables du site industriel de Kenitra.

 

 

 

 

 

 

 

 

D'importantes perspectives de croissance

Selon le quotidien américain le Wall Street Journal, le potentiel de croissance du secteur automobile en Afrique du Nord ne passent pas inaperçu auprès des constructeurs automobiles mondiaux. Des géants tels que Volkswagen, Renault, Peugeot, Hyundai, ou encore Toyota ont en effet d'ores et déjà amorcé le virage africain depuis plusieurs années en investissant « des milliards de dollars sur le continent, attirés par des perspectives de croissance que d’autres marchés automobiles plus matures n’arrivent plus à offrir ». 

La région se transforme peu à peu en hub de fabrication conséquent pour les industriels du secteur automobile. Une mutation du contexte industriels que certains noms tels que Renault ou encore PSA ont flairé et contribué à consolider. En effet, le constructeur français au losange détient une part de marché de plus de 40% dans la région. Renault a également construit deux usines de montage au cours des cinq dernières années au Maroc, avec une production de plus de 200 000 voitures par an.

Quant à Peugeot, représentée au Maroc notamment par le site industriel de PSA à Kénitra, elle table également sur un « important projet d'expansion ».

Un produit marocain

En marge de l'université d'été de la CGEM, MHE a vanté les succès du vaste projet industriel de Kénitra, en annonçant ce samedi 29 septembre que « le premier véhicule est déjà sorti de PSA, mais il reste confidentiel car les équipes travaillent en vase clos »,  selon le  Médias 24. Ce premier véhicule, dont le design et la conception ont été réalisés par des « ingénieurs et des designers marocains, parmi les 1 600 ingénieurs qui travaillent pour PSA au Maroc », sera dévoilé en mars 2019.

Le constructeur automobile français avait par ailleurs d'ores et déjà annoncé, le 4 septembre dernier, le doublement de sa capacité de production sur le site industriel de Kénitra et ce dès 2020. Il précise que l'usine démarrera « comme prévu en 2019, et dès 2020, nous aurons doublé sa taille. Nous passerons de 100 000 voitures au démarrage à 200 000 voitures par an », affirmait Jean-Christophe Quemard, Executive vice-président de la région Moyen-Orient et Afrique.

Cette volonté d'expansion témoigne de l'intérêt grandissant des constructeurs pour la région. Si les marchés « classiques » tendent à montrer des signes de faiblesse, et que les « ventes de voitures neuves aux États-Unis, en Chine et en Europe sont actuellement en baisse, après une décennie exceptionnelle », les indicateurs pour les marchés du Moyen-Orient et d’Afrique sont au vert. Selon les analystes, bien que ces marchés soient encore restreints, ils devraient compter 90 millions de véhicules à l’horizon 2040, contre 59 millions actuellement...

Source :lesinfos.ma