ROYAUME DU MAROC
MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR

Wilaya de la Région de Rabat - Salé - Kénitra

Près de 60 projets dans le portefeuille du Fonds Innov Invest

Le «Fonds Innov Invest», géré par la CCG, monte en puissance. Quatorze mois après son activation, ce dispositif dédié au financement de l’amorçage et des startups innovantes affiche des engagements dans près de 60 projets. En effet, pour le volet pré-amorçage, les 6 premières structures d’accompagnement labellisées ont pu financer, via leur partenariat avec la CCG, 54 projets pour un total de 11 millions de DH.

Concernant le volet amorçage/capital risque, quatre fonds d’investissement ont été mis en place (Azur Innovation, Seaf Morocco Growth Fund, Maroc Numeric Fund II et Green Innov Invest) dont trois déjà en activité en 2018.

Par ailleurs, la CCG vient de labéliser 10 nouvelles structures d’accompagnement : CE3M, CEED Maroc, Cluster Menara, Enactus, Endeavor, Groupe SOS Maroc (Bidaya), Happy Ventures, H Seven, Kluster CFCIM et Moroccan CISE. Ces dernières viendront renforcer le réseau de partenaires constitué de 6 structures labellisées en octobre 2017 : APP Editor, Cluster Solaire, Impact Lab, R&D Maroc, Réseau Entreprendre Maroc et Start-up Maroc. Les nouveaux partenaires seront chargés d’accompagner et de financer, via les produits Innov Idea (subvention) et Innov Start (prêts d’honneur), les projets innovants et les startups en phase de ré-amorçage. Il est prévu de financer et d’accompagner près de 300 porteurs de projets et startups, à raison d’environ 10 projets par structure et par année.

À noter que le Fonds Innov Invest prévoit aussi un dispositif d’appui aux Business Angels. À ce sujet, la CCG lancera, ce premier trimestre 2019, le cahier des charges relatif à cette catégorie d’investisseurs. Lancé officiellement fin octobre 2017, le Fonds Innov Invest a été mis en place par le gouvernement avec l’appui de la Banque mondiale afin de combler le vide dans la chaîne de financement des premiers stades de création des startups et des projets innovants. Le fonds intervient sur 3 volets couvrant le capital-risque, les prêts d’amorçage et l’assistance technique aux sociétés de gestion des Fonds et acteurs de l’écosystème. Quelque 700 millions de DH (300 millions de la CCG et 400 millions via des investisseurs privés nationaux et étrangers) seront injectés dans les fonds d’investissement en amorçage et en capital risque.

Source : Le matin